samedi 9 décembre 2017

Ouverture Dimanche 10/12/17


Dédicace d'Olivier de Marliave

Les Terres promises avant Israël d'Olivier de Marliave, éditions Imago:
"La Palestine a longtemps paru inaccessible ou, du moins a été envisagée par les Juifs en quête d'une terre, comme un projet parmi d'autres. C'est pourquoi, notamment à la fin du xIxe siècle, avec la vague des pogroms partis de Russie, de nombreux plans apparaissent pour implanter des colonies autonomes un peu partout dans le monde. Contrairement aux sionistes qui excluent toute solution en dehors de la Palestine, les territorialistes prospecteront les régions les plus inattendues du globe, depuis le Suriname jusqu'à la Cyrénaïque en passant par la Crimée, la Dominique, l'Angola, l'Argentine, l'Alaska, le Kenya, Madagascar ou encore le Birobdjan, la Mandchourie ou la Tasmanie... À travers des projets aussi divers que surprenants, soutenus par de nombreux intellectuels, des expéditions composées d'ingénieurs, d'explorateurs et d'aventuriers, financées par de généreux bienfaiteurs - tels le baron de Rothschild ou le baron de Hirsch -, parcourront le globe sous le regard, plus ou moins bienveillant, des grandes chancelleries. Ces tentatives méconnues, souvent menées par des hommes remarquables soucieux d'assurer à leur peuple la possibilité de survivre, ne prendront fin qu'avec la création de l'État d'Israël en 1948. Chronologie des divers projets et index des noms de personnes."

Les coups de coeur de Noël - François

 A l'approche des fêtes de fin d'année nous vous proposons de partager avec nos libraires leurs coups de cœur de cette année ainsi que quelques titres de leur bibliothèque idéale!



 A l’évidence Paolo Cognetti nous raconte une histoire autobiographique qu’il a transformée en conte philosophique. Son livre est profond, empathique, il communique des sentiments universels depuis une contrée isolée que l’on a tôt fait d’adopter. Toute la force de ce livre semble venir de ce Grenon, tel qu’il nous est décrit, des saisons qui le gouvernent et de l’attraction de ce lieu pour Pietro où qu’il se trouve.  
On peut ne pas aimer la montagne mais il est impossible de ne pas aimer ce livre. 












De quel plus beau titre pouvait se targuer la rentrée littéraire 2017 ? 
Julie Wolkenstein remporte donc la palme sans perdre pour autant la pertinence de son sujet. 
Certes, elle aurait pu retenir Les petites filles modèles ou encore Les malheurs de Sophie mais l’on aurait su trop vite d’où l’inspiration lui est venue.















Cela faisait vingt ans que Marcello n’était pas revenu. Parti dans des conditions délicates voire urgentes, Marcello révèle quelques traits de son caractère et notamment la bassesse stupéfiante dont il fait usage pour parvenir à ses fins. Jusqu’où ira t-il ? Vicky Novak en dépit d’une tendresse quasi maternelle pour son rejeton de neveu voit assez clair dans son jeu. Lydia, son ex-femme, également. Il faut aller au bout de ce vaudeville pour saisir l'extravagance et le grotesque qui sont ici en marche.














Le souffle de Diadorim est encore trop méconnu en France alors qu'il est comparé à des œuvres aussi incomparables que le Quichotte ou la Chanson de Roland. L'épopée que nous conte l'un des plus grands romanciers de la littérature brésilienne vaut toujours le détour. Diadorim vous emporte au cœur du Minas Gerais quand les hommes chevauchaient leur monture en quête d'aventures, de combats et d'amour. Un véritable chef d'œuvre!













Antonio Tabucchi fut un écrivain italien à l'âme portugaise. Fernando Pessoa fut pour lui une révélation si puissante qu'il vint s'installer à Lisbonne pour vivre dans ses pas. Son Nocturne indien est une quête au réalisme magique qui s'accorde à merveille au mystère de l'Inde. Se laisser porter par un pays, telle serait la devise de ce roman aujourd'hui encore d'une totale séduction.















Lorsqu'on aime un auteur de A à Z, on est bien en peine de sortir un livre plutôt qu'un autre. A propos de Jean Echenoz que l'on expose au passage au centre Georges Pompidou à Beaubourg, Les grandes blondes est une histoire qui réunit quelques thèmes fondamentaux de son œuvre : de la noirceur, du voyage et un ressort psychologique qui étonne, amuse et ajoute à l'admiration du style de cet auteur encore vivant et réellement au-dessus du lot.

Petite hérisson et le sapin de Noël

Petit hérisson et le sapin de Noël de M. Christina Butler et Tina Macnaughton, éditions Milan 12.50 euros

Au cas où vous ne le sauriez pas déjà (sait-on jamais), il est temps, mais alors même grand temps en ce début décembre, de faire le plus beau des sapins de Noël!
Petit hérisson et ses amis, eux, s'y activent déjà pleinement : il y a d'abord le choix du majestueux sapin puis bien sûr l'incontournable décoration minutieuse et non moins enjouée du dit-sapin: un vrai moment de rires et de partage entre amis et en famille pour notre petite troupe qui va s'endormir ensuite avec de belles images plein les yeux.
Seulement, au petit matin, c'est la consternation: qui a mangé les biscuits de Noël accrochés au sapin la veille? Et où est passé l'indispensable bonnet rouge de Petit hérisson? Voilà bien des mystères qu'aucun ne sait résoudre.
A moins que....depuis quand un sapin de Noël ronfle? Il se pourrait finalement que le sapin de Noël ne soit pas le seul invité dans la petite maisonnette....

 Voici un album tout en douceur qui mènera les plus jeunes vers la  belle magie de Noël!

Les vieux fourneaux Tome 4

Les vieux fourneaux tome 4 : La magicienne de LUPANO et CAUUET aux éditions Dargaud, 11,00 euros.

L’infernal trio et leurs complices dénommés « Ni yeux, ni maîtres » sont revenus. Non contents d’avoir outrageusement sévi lors des tomes précédents, les voilà mettre encore une fois les pieds dans le plat du débat sociétal actuel.  
Le « joyau » industriel nommé Garan Servier est la cause du grand charivari qui attire nos trois retraités "Vieux fourneaux". Il secoue aussi les habitants de cette bourgade du sud de la France où la campagne est, certes, ensoleillée mais pas vraiment paisible. 
Effectivement, les projets d’extension de l’usine Garan Servier, grande pourvoyeuse d’emplois, sont contrecarrés par une incroyable révélation : Une sauterelle protégée - la magicienne dentelée - ayant la particularité de se reproduire toute seule, occupe le terrain convoité par la société Garan Servier.
 A l’annonce de cette nouvelle, un mouvement zadiste s'est, illico, installé sur place. Deux des "Vieux fourneaux" s’empoignent d'ailleurs sur le sujet. Faut-il encourager l'emploi qui nécessairement sera bénéficiaire du projet ou lutter contre le capitalisme sans foi ni loi de l'usine ?
Mais, tout compte fait, n'est-ce pas l’histoire de Sophie (la petite fille d’un des "Vieux fourneaux") qui va prendre le dessus ? N'attend-on pas depuis longtemps la révélation de l'identité du père de son enfant ? 

Sarcastique, véhémente, ordurière, politiquement très incorrecte mais aussi affreusement drôle et toujours porteuse d’une idée très juste de notre époque, cette saga prodigieuse est un magistral antidote aux humeurs chagrines de notre pays. On ne souhaite qu’une chose, que cela continue.


samedi 2 décembre 2017

Les coups de coeur de Noël - Emma

A l'approche des fêtes de fin d'année nous vous proposons de partager avec nos libraires leurs coups de cœur de cette année ainsi que quelques titres de leur bibliothèque idéale!





Que signifie pleurer dans l'Antiquité romaine? Qu'elles soient d'ordre affectif, social, politique ou religieux, les larmes portent en elles un message profond sur les modes de vie, pratiques et coutumes des Romains. Sarah Rey nous invite à plonger passionnément dans une période de notre Histoire où toutes les émotions doivent être maîtrisées pour être reconnues.






En 1954, Ali, ancien soldat de la seconde guerre mondiale, assiste aux premiers événements de la guerre d'Algérie. Alice Zeniter a su une nouvelle fois trouver les mots pour décrire le poids du passé et des tabous qui existent dans toutes les familles. Un prix Goncourt des lycéens amplement mérité!






Le sixième opus de la revue Reliefs continue sur le thème de la découverte, de l'ouverture d'esprit et de la curiosité. Entre science et littérature, c'est un régal de lecture à chaque page. Ce numéro qui nous plonge dans les mers et océans comporte une réflexion sur la notion de frontière maritime, d'archéologie sous-marine, et d'interaction entre l'Homme et l'océan.






Au cœur des grands espaces canadiens, un enfant voit le jour avec la particularité d'être hermaphrodite. Un roman extraordinaire sur le poids des stéréotypes, la richesse de la famille et la quête de soi.






Sous la pression de son père pour redorer le nom d'Urberville, Tess va devoir "courtiser" les grands de ce monde. Dans l'Angleterre rurale du XIXe siècle, elle confronte ce qu'on attend d'elle et ce qu'elle désire réellement. Un grand roman social.




Dans cette fresque magistrale, John Steinbeck joue avec les notions de Bien et de Mal: de générations en générations, les familles Trask et Hamilton se défient et s'entraident tour à tour. La violence sous-jacente hante le lecteur jusqu'au bout à mesure que l'attachement aux personnages se fait de plus en plus fort. Sans doute un des plus grands romans psychologiques jamais écrits.

Amba le roi de la Taïga

Amba le roi de la Taïga de Florent Bénard et Nadine Rouvière, éditions les arènes, 14.90 euros, à partir de 3 ans

Dans le froid sibérien de la Taïga, Amba est un jeune tigre heureux qui apprend à devenir un grand tigre fort, sachant chasser ses proies et respecté de tous. Mais lorsque vient le temps où il doit désormais vivre seul comme un grand, voilà que notre petit tigre, jusque là très doué grâce à l'aide de sa mère, laisse maladroitement s'échapper toutes ses proies. Branches et racines d'arbres deviennent alors des obstacles inattendus: adieu dodus rennes et marcassins, ce qui fait d'ailleurs bien rire le corbeau, spectateur des aventures d'Amba pour son plus grand plaisir et même sauveteur de celui-ci quand il manque de se noyer après une tentative de pêche (doit-on le préciser, infructueuse) d'un banc de poissons!
Voilà notre pauvre tigre bien penaud et bien affamé. Heureusement pour lui, le corbeau n'est pas seulement moqueur mais sait être aussi de bon conseil. Grâce à lui, non seulement Amba va trouver de quoi se mettre sous la dent mais deviendra également le tigre respecté et surtout aimé de tous!

Commissaire Kouamé, un si joli jardin de Marguerite ABOUET et Donatien MARY

Commissaire Kouamé, un si joli jardin de Marguerite ABOUET et Donatien MARY aux éditions Gallimard Bandes Dessinées, 20,00 euros.

La carte postale africaine de Marguerite Abouet n’incite pas vraiment à se précipiter au cœur de la ville d’Abidjan. La métropole ivoirienne, à l’heure où le commissaire Kouamé, dit « Le scorpion », est nommé chef de toutes les polices par son ministre de tutelle, subit une criminalité croissante  et les grands discours politiques pour rassurer la population vont bon train. 

Le commissaire Kouamé se présente comme l’homme de la situation. Ses méthodes teintées de violence très américaine et d’observation aigüe du lieu des crimes à la manière d’un Sherlock Holmes aboutissent à un cocktail très spécial qui dévoile la vie surprenante des bas-fonds de la Côte d’Ivoire.

Le juge au nom spécifique de Compliqué a été découvert assassiné dans une chambre de passe. L’acariâtre Kouamé affublé de son adjoint, le virulent et néanmoins dévoué Arsène ,sont convoqués sur place. Kouamé est impliqué au premier chef par ce meurtre, c'est un ami proche que l’on vient d’abattre. L’enquête survoltée qui débute est un véritable casse-tête. Kouamé se heurte à une foule de bandits à la petite semaine qui l’enfoncent dans une impasse tandis que d’autres morts surviennent et que l’urgence de l’enquête s’amplifie.


L’exotisme omniprésent de cette première enquête du Commissaire Kouamé, même si elle est parfois confuse, apporte une vitalité nouvelle au genre polar. Kouamé et son adjoint, aussi inédit soit-il, composent un duo fantasque et drôle dont on ne sait où commence et où finit leur crédibilité. 
L’Afrique noire est une fois encore un imbroglio socio-politique que Marguerite Abouet semble pourtant parfaitement maîtriser à l’image de ce qu’elle avait déjà magistralement démontré dans la série phare de son oeuvre : Aya de Yopougon.



samedi 25 novembre 2017

La sagesse entre père et fils

Mercredi soir au restaurant Diego Plage, René Lenoir et son fils Frédéric Lenoir ont livré une présentation émouvante de leurs derniers ouvrages. Le père et le fils, réunis pour la première fois devant leur public, sont revenus sur leurs trajectoires de vie et leurs influences. A la lecture de leurs livres, on découvre en effet toutes les valeurs qui les unissent depuis toujours.
A commencer par une soif de donner un sens à l'existence.
"Il y a quelques millions d'années, l'Homme est apparu sur terre. Depuis il se demande ce qu'il fait là", nous dit René Lenoir dans son ouvrage Le chant du monde est là publié chez Albin Michel. A travers des souvenirs allant de l'enfance à l'âge adulte, il élabore un portrait édifiant de notre place dans le monde, et notre rapport aux autres espèces. La nature a toujours eu un rôle majeur dans sa vie,tout comme dans celle de son fils qui a évoqué mercredi ce que lui a transmis son père, et particulièrement son amour pour les animaux. Frédéric Lenoir a d'ailleurs fait paraître chez Fayard cette année une Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment), qui questionne la relation Homme-Animal dans le monde contemporain. La communion avec la nature nous permet en effet d'être plus à l'écoute de notre environnement, et cela nous amène à une forme de vigilance, de sagesse et de bienveillance indispensable pour penser l'Humain aujourd'hui.
"Sensibilité, langage et conscience de soi nous relient au monde" peut-on lire dans l'ouvrage de René Lenoir. Cette réflexion partagée par son fils nous permet de reposer notre âme dans nos sociétés où la vitesse des progrès scientifiques et technologiques nous dépasse. 
Pour Frédéric Lenoir, l'écoute de soi doit être au cœur de nos préoccupations. C'est à la lecture de l'Ethique du philosophe Baruch Spinoza qu'il a eu une révélation à ce sujet. Il publie une biographie intellectuelle du philosophe intitulée Le miracle Spinoza, chez Fayard. Celui-ci nous invite à réfléchir avant d'agir, à ne pas surréagir mais bien d'apaiser nos émotions. Tout ceci fait écho aux tensions politiques et sociales du monde d'aujourd'hui. René Lenoir et Frédéric Lenoir invitent leurs lecteurs à questionner au regard de la philosophie la montée des extrémismes et l’élection de Donald Trump l'année dernière à la Maison Blanche.
"Il est avant tout un sage qui cherche à changer notre regard afin de nous rendre libres". Spinoza analyse l'Homme à travers le prisme des émotions: joie et tristesse sont les deux socles qui régissent nos vies. Si nous apprenons à les dominer, à les accepter, nous grandissons et pouvons accueillir avec sagesses toutes les épreuves de la vie.
C'est donc avec bienveillance que le père et le fils se sont livrés à leur public, éveillant ainsi les consciences de chacun.
(Photos: MrRoudoudou.com )

Collection "Explique moi..." chez Nathan

La pauvreté et la faim de Louise Spilsbury et Hanane Kai,
 éditions Nathan 12.90 euros



Les réfugiés et les migrants de Ceri Roberts et Hanane Kai, éditions Nathan 12.90 euros










Voici une nouvelle collection initiée par les éditions Nathan qui est à mettre dans toutes les mains!
Cette collection intitulée "explique moi..." a le grand mérite de traiter de sujets loin d'être faciles à aborder et sur lesquels il est toujours difficile de trouver les mots justes pour expliquer des situations réelles que les plus jeunes ont souvent du mal à concevoir car éloignées de leur imaginaire. Rien n'est éludé mais tout est décrit pour aider l'enfant à comprendre sans l'effrayer sur des sujets pourtant durs.
Ces albums qui se lisent comme une histoire sont en revanche conçus comme de vrais outils pédagogiques avec, à la fin du livre, une bibliographie pour aller plus loin et et un glossaire pour expliquer les termes comme "famille d'accueil", "terrorisme", "camp de réfugiés", "banque alimentaire". Des termes et des situations qu'ils voient désormais malheureusement quotidiennement autour d'eux, ne serait-ce que dans la presse.